Trump ne veut pas d’une guerre avec l’Iran

Sito web > Link

“Le président Trump a voulu mettre un frein à l’escalade avec l’Iran ces derniers jours, déclarant au ministre de la Défense Patrick Shanahan qu’il ne voulait pas s’engager dans une guerre avec l’Iran, selon des membres du gouvernement, tandis que les principaux responsables de la diplomatie américaine recherchaient des moyens de faire baisser la tension”, rapporte The New York Times ce 17 mai.

Les propos tenus par Trump lors d’une réunion mercredi matin à la Maison-Blanche “ont fait passer un message à ses subordonnés va-t-en guerre : il ne veut pas que le renforcement des pressions américaines sur l’Iran débouche sur un conflit ouvert”, poursuit le journal.

Le secrétaire d’État Mike Pompeo – l’un des partisans de la fermeté face à Téhéran – aurait pris contact avec le sultanat d’Oman, qui “a joué longtemps un rôle d’intermédiaire entre l’Occident et l’Iran”, et demandé l’aide de responsables européens pour faire baisser la température.

Les craintes d’un emballement se sont avivées depuis que le conseiller à la sécurité nationale John Bolton a annoncé, le 5 mai, le déploiement du groupe aéronaval du porte-avions USS Abraham Lincoln ainsi que d’une unité de bombardiers dans le Golfe Persique. Une mesure qui serait liée, selon le New York Times, à des images de missiles placés sur des navires dans le Golfe par le corps paramilitaire iranien des Gardiens de la révolution, laissant craindre une attaque contre des forces américaines ou leurs alliés.